Nos conseils 

Vous trouverez ici des conseils, trucs et astuces, pour accueillir ou vivre au quotidien avec votre félin préféré. 

Le sida du chat

Un chat FIV+ est un chat qui a été positif au virus du sida. Il n'est pas pour autant malade, un chat FIV+ peut avoir la même espérance de vie que les autres chats et ne jamais déclarer de symptômes !

Cohabitation chat positif et autres animaux

Le FIV est seulement transmissible de chat à chat car c’est un virus spécifique à l’espèce et ne peut en aucun cas contaminer un humain, un chien ou tout autre espèce d’animal autre qu’un félin.

Si les chats sont castrés/stérilisés et non bagarreurs, le risque de contamination est très faible. Il est tout à fait possible d’avoir un chat positif au virus et négatif sous le même toit.

Comment savoir si mon chat a le sida ?

Un simple test sanguin chez un vétérinaire permet de savoir si un chat est positif ou non, aussi bien à la leucose qu’au sida. Le prix de ce test (FIV/FeLV) varie entre 30 et 50 euros selon les cabinets vétérinaires.

En ce qui concerne les chatons, Il est souvent recommandé de faire un test seulement après leur 6 mois, car avant cet âge le chaton porte encore les anticorps de la mère. Il pourrait y avoir des faux positifs ou faux négatifs, vaut mieux donc être patient. Si la maman est testée négative, les bébés ne devraient pas être positifs au sida.

Le sida du chat, Késako ?

Le sida du chat ou le virus de l’immunodéficience féline (FIV) toucherait environ 16% de la population féline française. Comme le VIH, le FIV attaque le système immunitaire du chat qui en est atteint, ce qui le rend davantage sensible à tout type de maladies.

La transmission du sida des chats

Le sida du chat touche surtout les mâles non castrés vivant en extérieur. En effet, le virus se transmet par contact sang à sang, salive à sang ou par relation sexuelle.

Ainsi, malgré la croyance populaire, un chat positif au sida peut très bien vivre avec d’autres chats. Un chat castré et sociable avec ses congénères a très peu de risque de transmettre le virus ou d’être contaminé. Le FIV ne peut pas se transmettre par le simple contact, le partage de gamelles ou de lieu de vie.

La stérilisation est la meilleure prévention à la transmission du virus.

Notre beau Rilès : câlin, relax, FIV+, cherche une famille passant au dessus des préjugés !

Quelles conséquences pour un chat positif au FIV ?

Un chat positif au virus du sida peut très bien vivre de longues années sans souffrir.

L’infection comporte 3 stades.

  1. La primo infection : pendant quelques jours ou quelques semaines le chat contaminé subira une perte d’appétit, aura une température plus élevée, des ganglions, de la diarrhée ou encore une conjonctivite.

  2. La phase asymptomatique: pendant de nombreux mois voire de nombreuses années le chat positif peut n’avoir aucun symptôme.

  3. La phase de réveil : le virus se réveille et le chat est en immunodépression. Il devient particulièrement sensible aux maladies infectieuses et néoplasies (maladies de peau)

Quelles solutions pour mieux protéger son chat FIV + ?

Il n’existe pas encore de vaccin pour le sida du chat, mais de nombreuses solutions existent pour permettre à son minou de vivre longtemps et dignement. telles que le vermifuger tous les 6 mois, tenir ses vaccins à jour, lui offrir une alimentation pauvre en céréale, voire le laisser vivre à l’intérieur afin qu’il ne rencontre pas de chats bagarreurs.

  • Diminuer l’exposition aux différentes infections en évitant l’accès à l’extérieur.

  • Soigner chaque infection secondaire (diarrhée, rhume etc.)

  • Prendre un rendez vous chez votre vétérinaire au moins une fois par an afin de surveiller l’état général de votre chat et surtout ses dents, sa cavité buccale, la formation de ganglions, ses reins, sa peau et ses yeux.

  • Lui trouver une bonne alimentation adaptée pauvre en céréales et riche en viande.

  • Lui offrir plein d’amour

  • Noir Twitter Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
PATTE BLANCHE

Association Loi 1901 - SIRET : 834 909 228 00019